ES / EN / FR / DE
Facebook Twitter Youtube

Le film sera projeté le 19 mars au DZ Café de Villeurbanne dans le cadre d’une soirée dansante flamenca ainsi qu’à l’Institut Cervantès de Lyon le 21 mars

Pour sa 33ème édition, le festival “les Reflets du Cinéma Ibérique et Latino-américain »,  a sélectionné une dizaine de documentaire et de fictions courtes pour sa section « Regards ». Parmi eux, le documentaire 'Escuela de Flamencos. Fundación Cristina Heeren' réalisé par Javier Vila. Depuis 20 ans, l'école a formé à Séville de nombreux artistes français et poursuit aujourd’hui plus que jamais, ses missions de révélation des talents internationaux, qui ont forgé son identité. Le film sera sera projeté le 19 mars au DZ Café de Villeurbanne dans le cadre d’une soirée dansante flamenca ainsi qu’à l’Institut Cervantès de Lyon le 21 mars.

Le documentaire 'Escuela de Flamencos. Fundación Cristina Heeren', de 65 minutes, retrace l’histoire de cette école internationale de flamenco qui a formé depuis son ouverture il y a vingt ans, plus de 6.000 artistes venus du monde entier. Ce film donne la parole à plusieurs générations d’élèves et enseignants de la Fondation Cristina Heeren, pour qu’ils partagent leur expérience au sein de cette école de flamenco unique en son genre. On peut également y découvrir les témoignages émouvants de grands artistes et maestros comme Calixto Sánchez, Milagros Menjíbar, Javier Barón, Rocío Márquez, Jeromo Segura, Luisa Palicio y Eduardo Rebollar, qui tous ont œuvré, au sein de cette école à diffuser et transmettre le flamenco.

Le documentaire dévoile des archives des cours des maestros Naranjito de Triana et José de la Tomasa, d’autres extraits de cours de chant, danse et guitare ainsi que des interviews des principaux protagonistes impliqués dans la création et l’évolution de la Fondation et notamment sa Présidente et fondatrice, Cristina Heeren. Figurent aussi des moments plus intimistes, avec notamment des images des coulisses lors du Gala d’hommage à Cristina Heeren célébré le 29 janvier dernier au Théâtre Lope de Vega, une initiative de la Chambre de Commerce au cours de laquelle se sont produits Argentina, Manuel Lombo, Laura Vital, El Choro, Rocío Bazán et de nombreux autres artistes. 

Le Festival Les Reflets propose, depuis 1983, un large panorama des dernières productions cinématographiques en provenance d'Espagne et d'Amérique Latine. Cette année, la programmation inclue certains films ayant été primés aux derniers Goya espagnols, mais également des découvertes inédites, des avant-premières, des documentaires et des fictions courtes, ou encore des rencontres avec les réalisateurs et enfin, des temps festifs et musicaux. Le Festival investira du 15 au 29 mars 2017, de nombreux lieux de la Ville de Lyon et son agglomération.

La Fondation Cristina Heeren et la France

La formation en danse, chant et guitare flamenca proposée par la Fondation Cristina Heeren est très prisée des jeunes artistes français. En effet, sur les trois dernières années, une trentaine d’élèves français ont suivi la formation annuelle, ce qui fait de la France, le deuxième pays le plus représenté après l’Espagne. Plusieurs artistes français, formés à la Fondation Heeren, mènent actuellement une carrière professionnelle, comme le guitariste Guillermo Guillén qui joue au sein de différents ensembles ou encore El Mati, passionné de composition qui travaille pour le cinéma et compose pour de nombreuses compagnies de flamenco en France, au Canada et en Espagne. Du côté de la danse, on peut citer Léa Llinares, qui après avoir été artiste invitée en 2015 au Festival d'Arte Flamenco de Mont de Marsan  avec la Cie "Retorno Flamenco" pour le spectacle "Cruzando el Puente", vient de créer son premier solo "No Me Ha Dejado". Sur la scène flamenca française, se distinguent les voix de deux anciennes élèves espagnoles de la Fondation, Rocío Marquez et Rosario la Tremendita qui assure aujourd’hui la direction musicale des pièces de la danseuse et chorégraphe Rocío Molina.